Slow Education - Education lente

Ajouter aux favoris Contacter l'auteur

La Slow Education a pour objectif de mettre en place une éducation individualisé qui tienne compte des rythmes et des aptitudes de chaque élève.

En libérant l’école du temps, l’éducation gagne en qualité, en profondeur et en humanité.

Le but de la Slow Education est de ne laisser aucun élève sur le bas-côté et de favoriser l’épanouissement de tous dans une société qui a tendance à étouffer les individus et leurs aspirations. Favoriser les têtes bien fêtes plutôt que bien pleine.

Michel Foucault considère l’école comme une structure enfermement

Pierre Bourdieu considère l’école comme un lieu où l’on reproduit les inégalités sociales

Ivan Illich voit l’école comme un lieu reproducteur de la société de consommation

Maud Mannoni considère que l’école coupe l’enfant de ses désirs.

Les quinze principes pour l’éducation lente :

  1. l’éducation est une activité lente
  2. les activités éducatives définissent elles-mêmes le temps nécessaire à leur réalisation, et non l’inverse
  3. en matière d’éducation, moins, c’est mieux
  4. l’éducation est un processus qualitatif
  5. le temps éducatif est global et inter-relié
  6. la construction du temps éducatif se doit d’être durable
  7. chaque enfant – et chaque personne – a besoin d’un temps propre pour apprendre
  8. chaque apprentissage a son moment
  9. pour profiter au mieux du temps, définir et hiérarchiser les finalités de l’éducation
  10. l’éducation requiert des moments sans temps
  11. redonner du temps aux enfants
  12. repenser le temps dans les relations entre enfants et adultes
  13. redéfinir le temps des éducateurs
  14. l’école doit éduquer au temps
  15. l’éducation lente fait partie des nouvelles perspectives pédagogiques

 

En apprendre plus sur l’éducation lente

Allez plus loin avec l’éloge de l’éducation lente

Découvrez des collèges et des lycées différents

 


Pas encore de feedback